Plan du site 
Accéder à la recherche avancée 
Espace
Usagers du CHU
Espace
Professionnels de santé
Espace
Etablissement
 Vos contacts
Repères institutionnels
Repères économiques
Repères médicaux
Repères pédagogiques
La politique du CHU
forum citoyen
Offres d'emplois
Marchés publics
Congrès et manifestations
Communiqués de presse
Les communiqués de presse

  27/06/2012 Le CHU d'Angers en 2015 - De nouvelles perspectives pour l'établissement version imprimable


Fidèle à sa culture de modernisation et soucieux d’adapter son offre de soins aux besoins des usagers et à l’évolution des techniques, le Centre Hospitalier Universitaire d’Angers engage, en 2012, une nouvelle vague de restructurations architecturales capitales.
Ce programme a été présenté à la presse ce 27 juin par Yann Bubien, Directeur Général, et le Professeur Norbert Ifrah, président de CME.


Il a été rappelé que la bonne santé budgétaire de l'établissement lui permet d’investir au service de la modernisation de l’offre de soins. Ainsi, 2011 aura été le témoin de l’ouverture de bâtiments majeurs dans le paysage hospitalier angevin : ouvertures de l’institut de biologie  en santé et de l’innovant plateau technique de gynécologie-obstétrique ; 2012 sera l’année du lancement de 3 grands chantiers qui ouvriront de nouvelles perspectives pour l’établissement :
• le Projet Robert Debré 2015
• la restructuration de l’Hôtel Dieu Nord
• l’extension du bâtiment Larrey

16 services de soins sont directement concernés par cette mutation d’envergure qui s'achèvera : fédération de pédiatrie , services de médecine et de chirurgie  adulte, imagerie médicale  ou encore réanimation  chirurgicale ... Pour les 61 000 patients fréquentant chaque année ces services, c’est une amélioration sensible de leur prise en charge que leur promettent ces restructurations. Celles-ci, qui s’appuient sur des projets immobiliers d’envergure, permettront en premier lieu de renforcer les complémentarités et les organisations. Elles sont par ailleurs devenues incontournables pour que le CHU puisse absorber son augmentation d’activité, et ce, en particulier sur ses domaines d’expertises. Enfin, elles participeront à l’amélioration sensible des conditions de travail des 770 hospitaliers qui exercent dans ces secteurs.



Pour en savoir plus
 
en téléchargement : CHU Angers 2015 - point presse travaux
Pour lire les fichiers au format pdf, vous devez disposer du plug-in Acrobat.
Si vous n'avez pas ce logiciel, cliquez ici


  Relations presse

Service communication - Anita Renier
Tél : 02 41 35 53 33
Fax : 02 41 35 53 55
Email : ServiceCommunication@chu-angers.fr


 


La politique du CHU
Démarche institutionnelle
Certification du CHU
Qualité et risques
Culture et santé

 Plan d'accès          Plan du CHU          CNIL          Contacts          Comité de rédaction
CHU d'Angers, 4 rue Larrey 49933 Angers Cedex 09 - tél. : 02 4135 36 37
Ensemble des méthodes médicales destinées à faciliter la procréation. Assistance apportée à un couple après 2 ans d'absence de grossesse pouvant évoquer l'infertilité d'un couple. Cette assistance est apportée par une équipe médicale qui juge de l'utilisation des techniques appropriées à mettre en œuvre.
Technique d'imagerie médicale utilisant les rayons x, les isotopes radioactifs et les radiations non ionisants.
Ensemble des moyens visant à rétablir ou à maintenir les fonctions vitales normales (respiration, circulation, rythme cardiaque…)
Chirurgie spécifique de l'enfant.
Chirurgie des vaisseaux sanguins lymphatiques (artères, veines, capillaires lymphatiques).
Chirurgie du cœur
Méthode de diagnostic et de traitement créant et utilisant des images. Ces images de patient sont obtenues par diverses méthodes physiques (rayons x, ultrasons, magnétisme, ondes radio…).
L'imagerie médicale regroupe les techniques suivantes :
radiologie, échographie, scanner, IRM, imagerie vasculaire, imagerie interventionnelle, scintigraphie...
Branche de la médecine concernant les affections médicales. Les spécialités médicales "endocrinologie", "néphrologie" sont des branches de la médecine interne.
Étude et traitement des glandes à secrétions interne ou endocrine (ex. : thyroïde, hypophyse).
Chirurgie du système nerveux.
Surveillance des produits sanguins.
Étude et traitement des maladies de l'œil.
Étude et traitement de l'allergie et de ses manifestations sur l'organisme.
Étude et traitement du diabète.
Diabète : maladie liée à un trouble de l'assimilation des glucides (sucre).
Étude et traitement des maladies de la bouche et du système dentaire.
Étude et traitement des maladies de l'organisme de la femme et de son appareil génital.
Prise en charge de la grossesse et l'accouchement
Ensemble des moyens visant à rétablir ou à maintenir les fonctions vitales normales (respiration, circulation, rythme cardiaque…)
Technique d'imagerie médicale utilisant les rayons x, les isotopes radioactifs et les radiations non ionisants.
Chirurgie : traitement qui consiste à pratiquer certaines opérations manuellement ou à l'aide d'instrument.
Étude et traitement des maladies des enfants. Médecine infantile.
Service hospitalier chargé de la reconnaissance, du recueil, de la conservation des drogues simples, de la préparation des médicaments composés et de la gestion des dispositifs médicaux (sondes, matériaux implantables, pace-maker).
Biologie : science de la vie ; étude des espèces vivantes
Imagerie médicale utilisant les rayons x et une reconstruction d'images par ordinateur. Peut être utilisée en radiologie interventionnelle. La durée de l'examen est variable, adaptée à chaque cas : 10 à 30 minutes. Le patient est allongé sur une table qui se déplace dans un anneau. Une injection de produit de contraste est souvent pratiquée. C'est un examen utilisé dans des domaines très variés.
Synonyme : tomodensitométrie
Imagerie par Résonance Magnétique : méthode d'imagerie médicale utilisant un champ magnétique, des ondes radio et une reconstruction d'images par ordinateur. Impossible pour les sujets porteurs de certains corps ou implants métalliques ou électroniques.
La durée de l'examen est adaptée à chaque cas, de 20 minutes à 1 heure. Le patient est allongé dans un équipement ressemblant à un tunnel ouvert aux extrémités. Bien que celui-ci soit bruyant, le patient ne sent généralement rien. Une injection de "produit de contraste" est souvent pratiquée. C'est un examen utilisé dans des domaines très variés.
Étude et traitement des maladies des voies aériennes supérieures : nez, gorge, oreilles, larynx.
Description pour le référencement