30 mars - Santé publique : quand les étudiants parlent aux adolescents

Vous êtes ici : accueil le chu angers Espace presse Communiqués de presse communiquespresse2017

Date(s)

du 27 mars 2017 au 30 avril 2017

Il est des sujets dont on discute plus aisément, et plus librement, avec des personnes de la même catégorie d’âge. En matière de prévention en santé, le CHU, l’Université d’Angers (UFR Santé) et la Direction académique des services de l’Éducation nationale de Maine-et-Loire comptent sur ce levier générationnel pour toucher les adolescents

Les trois institutions expérimentent pour la première fois un programme de prévention qui s’adresse aux collégiens et lycéens, sur des thématiques jugées prioritaires : la prévention des addictions (alcool, tabac, cannabis) et l’information relative à la vie affective et sexuelle.

Vingt et un étudiants en médecine, en pharmacie et en soins infirmiers ont ainsi commencé à se rendre dans le collège Jean-Vilar et le lycée professionnel Simone Veil, pour rencontrer des adolescents en 3e et en 2nde. Ces étudiants ont bénéficié d’une formation spécifique, en lien étroit avec le Service Universitaire de Médecine Préventive et Promotion de la Santé (SUMPPS) de l’Université d’Angers. Leurs interventions se déroulent en trois temps, entre février et avril. La première séance consiste à présenter le programme et distribuer un questionnaire anonyme. Sur la base des réponses à ces questionnaires, les étudiants élaborent des ateliers interactifs pour la deuxième séance. Le dernier rendez-vous est une séance de débriefing, l’occasion pour les élèves de poser de nouvelles questions, de récupérer des contacts, mais aussi de faire un bilan des interventions et une évaluation du programme. Ce dernier a été validé par la Direction académique, les chefs et les infirmières d’établissement. Ces interventions font l’objet d’une convention avec chacun des deux établissements.

Les interventions pourraient être élargies à d’autres établissements dès l’année scolaire 2017-2018, grâce à la participation d’un plus grand nombre d’étudiants. Ce programme de prévention devrait être intégré au cursus de formation des étudiants en santé, dans ses volets à la fois théorique (acquisition de connaissances spécifiques) et pratique (mise en œuvre et partage d’informations avec le public cible).
Pour le CHU d’Angers, cette initiative s’inscrit dans une politique globale de prévention, particulièrement active depuis septembre 2016 avec le lancement des Mardis de la santé. Portée par son président de la commission médicale d’établissement, le Pr. Erick Legrand, et son Directeur général Yann Bubien, elle a pour ambition de pousser les portes de l’hôpital et d’aller sensibiliser le public aux grandes problématiques de santé.
 

 
Publié le 27 mars 2017