16/09/2014 1res HospiLike conférences : la billetterie est ouverte pour l'évènement des réseaux sociaux

  • communiqué de presse,

Vous êtes ici : accueil le chu angers à la Une Actualités Actualités 2014

Publié le 28 décembre 2015 Mis à jour le 22 septembre 2020

Facebook, Twitter… Quel intérêt pour un établissement ou un professionnel de santé ? Se doivent-ils d'être présents sur les réseaux sociaux ? Lesquels sélectionner ? Quel objectif ? Vers quelles cibles et avec quels risques ? Rendez-vous le 11 décembre prochain au Centre de congrès d'Angers pour en savoir plus...

Ces questions sont directement liées au nouveau schéma communicationnel imposé par le web 2.0. Elles seront au cœur des 1res HospiLike conférences, organisées par le CHU d'Angers le jeudi 11 décembre 2014 au Centre de congrès d'Angers. Les inscriptions sont ouvertes à cette adresse : www.hospilike.fr L'établissement angevin invite hospitaliers et communicants à s'interroger ensemble sur la pratique émergente des réseaux sociaux. Régulièrement sollicité par d'autres hôpitaux à ce sujet, le CHU organise un temps de rencontre autour d'experts du monde de la santé, de la communication numérique et de la presse. A ce titre, d'autres établissements de santé particulièrement investis sur les réseaux sociaux (Hôpital Necker, CHU de Rouen, CH de Compiègne Noyon) interviendront lors de ces conférences. En introduction à cette journée, @Yannleroux, psychologue clinicien et psychanalyste spécialiste des réseaux sociaux recontextualisera ces derniers au regard des pratiques traditionnelles de communication. Le CHU d'Angers est également allé chercher des communicants web très actifs et suivis sur les réseaux (@PatriceHillaire, community manager de La Poste, Marion MacGuiness aka la blogueuse @maxibestofmacmam, Ouest France avec la présence d'un journaliste multimédia), ainsi que des experts des pratiques de l'environnement numérique avec, par exemple, un juriste de la @FondationMACSF ; fondation qui accompagne le CHU dans l'organisation de cette journée. Selon leur domaine d'excellence, les intervenants animeront des ateliers en lien avec l'e-réputation d'un établissement ou d'un service public, les bonnes pratiques sur la toile, les techniques d'animation d'une communauté en ligne ou encore la gestion d'un "badbuzz".