Les troubles du respiratoires du sommeil : une thématique de recherche historique du service de pneumologie.

Vous êtes ici : accueil recherche et innovation santé A la une Actualités

La thématique de recherche principale du service de pneumologie du CHU d’Angers porte sur les troubles respiratoires du sommeil et plus précisément le syndrome d’apnées du sommeil.

Ces troubles se manifestent par une fermeture répétée et incontrôlée de la gorge pendant le sommeil responsables de chutes du taux d’oxygène et de micro-réveils incessants dont le patient  n’a pas conscience, entrainant des effets collatéraux parfois importants. (somnolence diurne, difficulté de concentration et ou de mémoire, complications cardiovasculaires). Les facteurs aggravants sont l’âge et le surpoids.

 Afin de mieux appréhender les conséquences à long terme de cette pathologie et d’apporter une réponse de plus en plus précise et adaptée aux patients un outil de épidémiologique a vu le jour en Pays de Loire en 2007 : la  cohorte sommeil.

L’objectif de cet outil est d’évaluer le retentissement médico-économique des apnées du sommeil et l’impact des thérapeutiques existantes ou en développement.

Cette cohorte « Sommeil » des Pays de Loire est promue et financée par l’Institut de Recherche en Santé Respiratoire(IRSR). Les données colligées ont été appariées avec les données du Système National des Données de Santé(SNDS) pour environ 12000 des 15000 patients inclus dans cette multicentrique depuis 2007.
Les travaux scientifiques réalisés sur la Cohorte Sommeil des Pays de la Loire ont donné lieux à de nombreuses publications dans des revues internationales décrivant l’impact des apnées du sommeil sur le risque de maladies cardiovasculaires, de cancer, troubles métaboliques (diabète, dyslipidémie, stéatose hépatique non-alcoolique) ou d’accidents de la voie publique. Des collaborations ont été établies, notamment avec l’Ecole Supérieur d’Electronique de l’Ouest (ESEO) pour le développement de nouveaux indicateurs de sévérité des apnées du sommeil extraits des enregistrements nocturnes.       

Publié le 3 décembre 2021