Fécondation In Vitro (FIV/ICSI)

Vous êtes ici : accueil vous êtes patient ou proche et famille

> Aide médicale à la procréation, l'équipe de biologie

La Fécondation In Vitro consiste à mettre en contact au laboratoire les spermatozoïdes "préparés" et les ovocytes prélevés au niveau de l'ovaire.
L'ICSI permet de palier à des problèmes principalement d'origine masculine. Un spermatozoïde est directement injecté dans chaque ovocyte mature prélevé.
Dans les 2 cas, il s'agit d'obtenir des embryons, dont 1 ou 2 seront transférés dans l'utérus.

La stimulation en vue d'une FIV/ICSI

Le jour de la ponction des follicules

La ponction ovarienne
Une ponction des ovaire consiste à récupérer, au sein des follicules, les ovocytes par voie vaginale. Au laboratoire, les ovocytes sont isolés et placés dans du milieu de culture en attendant la mise en fécondation.
En pratique :
L’intervention étant réalisée sous anesthésie générale, vous devez être à jeun (ni boire, ni manger, ni fumer) depuis la veille (minuit) et apporter avec vous le compte-rendu de la consultation d’anesthésie. Une administration vaginale d’Opalgyne est à faire lors de la toilette du matin.
  • Du lundi au vendredi : Présentez-vous entre 7h et 7h15 à l’accueil de la maternité afin de prendre des étiquettes puis montez en hospitalisation de jour au 5ème étage.
  • Le samedi : Présentez-vous au 1er étage A de la maternité. Les étiquettes auront été préparées la veille.
Dans tous les cas : n’oubliez pas votre pièce d’identité et vos cartes de sécurité sociale, de mutuelle et de groupe sanguin.

La sortie de Madame se fait en fin de matinée ou en début d’après-midi, après avoir vu le biologiste et le gynécologue. Le nombre d'ovocytes recueillis vous sera communiqué à ce moment là. Un traitement, vous sera également remis, pour soutenir la phase lutéale par progestérone (intravaginale) à débuter le soir même de la ponction.
A noter que le nombre d'images observées à la dernière échographie ne correspond pas forcément au nombre d'ovocytes recueillis.

Un arrêt de travail vous est proposé jusqu’au jour du transfert. Ce dernier a lieu en fonction du nombre et de la qualité des embryons obtenus, dans les 2 à 5 jours qui suivent la ponction.
La préparation du sperme

Parallèlement le jour de la ponction, le patient réalise un prélèvement de sperme par masturbation. Ce recueil sera traité afin d'isoler les spermatozoïdes les plus fonctionnels.

En pratique :

Vous devez vous présenter à 8h au laboratoire (5ème étage de la maternité, au bout du couloir bleu), avec une pièce d’identité, des étiquettes au nom de votre femme, et les consentements signés par vous deux.
Après vérification de votre identité, vous serez conduit dans une salle de recueil. Le recueil de sperme est réalisé par masturbation (des magazines ainsi qu'une vidéo sont mis à votre disposition dans la salle). Une trappe située dans la salle vous permettra de remettre votre prélèvement en toute discrétion. En cas de soucis (difficultés de recueil, recueil incomplet …), signalez-le au laboratoire.
Vous vous dirigerez ensuite vers l’entrée du bloc opératoire pour réceptionner la mallette chauffante contenant les ovocytes de votre femme. Vous devez la transporter immédiatement jusqu’au laboratoire et la remettre à un technicien du laboratoire.
Prévoyez de rester disponible pour le laboratoire une partie de la matinée (sur place ou au téléphone) dans le cas où un nouveau recueil de sperme s’avère nécessaire.






La mise en fécondation

La mise en fécondation des ovocytes et du sperme a lieu le jour même.

Elle peut se faire de 2 façons :

  • En FIV classique, on dépose dans le même puits de culture les spermatozoïdes préparés au contact des ovocytes.
  • En ICSI, on injecte un spermatozoïde directement dans l’ovocyte mature à l’aide d’une micropipette.
Une fois la mise en fécondation réalisée, la boîte de culture sera conservée dans un incubateur dans des conditions favorisant le développement des embryons.

Le transfert embryonnaire

De J2 jusqu’au jour de votre transfert d’embryon(s)
Le biologiste vous contacte par téléphone en début de matinée, afin de vous informer de l’évolution de vos embryons.
Le jour du transfert
Le biologiste vous indique par téléphone votre heure de convocation, ainsi que les différentes formalités à suivre :
- Avoir la vessie pleine (boire 1/2 L d'eau avant de venir)
- Passer à l’accueil de la maternité pour prendre des étiquettes à votre nom, puis vous présenter au 5ème étage devant les salles de transfert
- Avoir sa pièce d'identité
- A savoir : la présence de Monsieur est obligatoire.
Le ou les embryon(s) sont replacés dans l'utérus par le gynécologue au moyen d'un fin cathéter. Ce geste est généralement simple et indolore.
Recommandations suite au transfert d’embryon(s)
  • 1. Poursuivez votre traitement comme indiqué sur les ordonnances (en cas d'oubli d'un ovule reprenez-le dès que possible). Il est conseillé d’avoir une vie normale : le travail est conseillé, les rapports sexuels et le sport sont possibles si vous en avez envie.

  • 2. Pendant cette période, des petits saignements peuvent survenir sans incidence, si ceux-ci s'accentuent il peut s'agir de vos règles. Il est  tout de même impératif de réaliser la prise de sang (dosage des bétaHCG) à la date prévue (15 jours après le transfert) dans le laboratoire de votre choix. Pensez à signaler à ce dernier qu’il doit nous faxer vos résultats :
    • Si le résultat de bétaHCG est positif, il faut le contrôler à 48h, puis à une semaine dans le même laboratoire si possible. Vous pourrez ensuite prendre contact avec le service pour prévoir une échographie de début de grossesse.
    • Si le résultat est négatif dès la première prise de sang, il n'est pas nécessaire de réaliser les suivantes. Vous pouvez alors arrêter votre traitement. Vous allez avoir vos règles généralement plus abondantes. Parfois elles surviennent avant la prise de sang.
  • 3. Un compte rendu de votre tentative vous sera envoyé par courrier en vous proposant la suite de votre prise en charge.

  • 4. En cas de prise de poids, ventre augmenté de volume, essoufflement, douleur ou saignements très abondants, contactez-nous au secrétariat (02.41.35.42.13.) ou sur le répondeur des sages-femmes (02.41.35.45.41.) ou aux urgences de la maternité la nuit et le WE (02.41.35.78.38.)

Nous vous rappelons qu'un soutien psychologique est possible en contactant notre psychologue au 02.41.35.42.13 et que pour toute question, vous pouvez joindre directement les sages-femmes sur la permanence de 14h à 15h30 ou en laissant un message avec vos coordonnées pour qu'elles vous rappellent.

Important

Dès que l'issue de votre grossesse est connue contactez le secrétariat clinique au :
02.41.35.42.13

La congélation embryonnaire

La congélation permet de préserver les embryons dits "surnuméraires" qui n'ont pas été transférés lors de votre tentative de FIV ou ICSI. Ces embryons pourront, avec votre accord, être congelés uniquement si leur qualité le permet. Ils seront conservés dans l’azote liquide à - 196°C.

Lorsque vous le déciderez, ces embryons seront « décongelés » pour être déposés dans l’utérus.

Si vous refusez la congélation, vous devez en aviser l'équipe avant la tentative de FIV ou ICSI. Dans ce cas, il ne sera mis à féconder qu’un nombre limité d’ovocytes (correspondant au nombre maximal d’embryons transférés).
La vitrification
Depuis septembre 2016, nous utilisons uniquement la technique de vitrification pour congeler les embryons. C'est une technique récente de conservation des embryons qui consiste en une descente en température ultra rapide de 20°C à - 196°C.
Que deviennent les embryons congelés ?
S’il n’y a pas eu de grossesse suite à la FIV, les embryons congelés sont transférés au cours des cycles suivants. Vous ne pourrez pas procéder à une nouvelle tentative de FIV tant qu'il restera des embryons congelés.
En cas de séparation du couple (divorce, décès), les embryons congelés ne pourront être transférés.

Chaque année, vous recevrez un courrier qui vous permet d’exprimer votre choix concernant la poursuite de la conservation de vos embryons :
  • Si votre projet parental est toujours en cours, vous pourrez demander le maintien de la conservation des embryons. 
  • Si vous ne désirez pas d’autres enfants, vous pourrez choisir entre :
  1. La destruction des embryons
  2. L'accueil par un couple receveur
  3. Le don pour la recherche médicale