Etude Hycovid

Vous êtes ici : accueil recherche et innovation en santé Hycovid

Logo Hycovid

L’hydroxychloroquine a-t-elle un impact chez les patients Covid à haut risque d’aggravation ?


C’est la question à laquelle se propose de répondre, avec certitude et neutralité, l’étude Hycovid lancée par le CHU d’Angers en collaboration avec 36 autres hôpitaux français.

Etude de grande ampleur, les premiers résultats pourraient être attendus d’ici quelques semaines. Que les résultats définitifs démontrent ou infirment l’efficacité de l’hydroxychloroquine dans le Covid, l’étude angevine devrait mettre définitivement un terme aux débats actuels d’experts, et ce, de manière simple et rigoureuse.

Son extrême rigueur scientifique et le nombre de patients inclus feront de cette étude une des plus sérieuses traitant de l’hydroxychloroquine. Aussi, considérant l’urgence de la situation sanitaire, le CHU d’Angers a décidé, en accord avec les 36 établissements qui l’accompagnent, de commencer ce projet sans engagement financier préalable de l’Etat ou de partenaires industriels.

Mettre fin à la polémique actuelle autour du Plaquenil® (hydroxychloroquine) dans la prise en charge des patients Covid-19

Dans la lutte contre une pandémie qui est la cause de 2000 décès par jour en Europe, et de 3000 dans le monde, il n’y pas de place pour la polémique. C’est fort de ce constat que le Pr Vincent Dubée, infectiologue au CHU d’Angers, a souhaité apporter une réponse rapide, neutre et scientifique au débat autour de l’utilisation de l’hydroxychloroquine dans le traitement contre le Covid.

Alors que certains estiment que cette molécule promet des résultats spectaculaires, sans preuve scientifique, d’autre s’opposent fermement à son utilisation large dans le Covid, arguant d’effets délétères potentiels.

En scientifique, mais également en tant que praticien prenant en charge depuis 5 semaines chaque jour des patients Covid-19, le Pr Dubée se propose d’étudier de manière simple, rapide et impartiale l’effet de cette molécule sur la pathologie.

L'urgence au coeur de la problématique scientifique

D’autres études cliniques sont actuellement en cours un peu partout dans le monde pour apporter des solutions thérapeutiques face à la pandémie Covid-19. Elles portent beaucoup d’espoirs et leurs conclusions précieuses sont attendues par l’ensemble de la communauté médicale internationale.

Hycovid n’entend pas se substituer à elles mais, plus simplement, apporter une réponse plus rapide à une question simple. « Oui ou non, l’hydroxychloroquine est-elle efficace chez les patients atteints de Covid-19 à haut risque d’aggravation ? »

De fait, le CHU d’Angers est en mesure d’apporter cette réponse.

Disposant d’un stock important d’hydroxychloroquine et de son parfait placebo, il est en capacité de lancer rapidement une telle étude avec toutes les assurances de rigueurs scientifiques. Non soumis aux délais d’approvisionnement en médicament, capable de motiver une trentaine de centres hospitaliers partenaires et en mesure d’élaborer et faire valider scientifiquement son programme en quelques jours, le CHU d’Angers peut lancer son étude dès le 1er avril 2020.
 

Les inclusions sont considérées comme achevées depuis le 18 juin. Les chercheurs travaillent désormais sur l'analyse des résultats pour une publication fin juin ou début juillet.