Etude CETOREIN

Vous êtes ici : accueil recherche et innovation santé Nos recherches Focus sur des projets de recherche

Le projet de recherche CETOREIN consiste à explorer l’effet du régime cétogène sur les tumeurs du rein.

En 2018, 15 323 nouveaux cas de cancer du rein ont été diagnostiqués en France. Au moment du diagnostic, 10 à 20% des patients sont d’emblée métastatique et 10 à 30% des patients le deviendront. Au stade métastatique, la quasi-totalité des patients vont décéder de leur maladie.

Le régime cétogène est une alimentation très pauvre en glucides et riche en graisses. Lorsque l’on réduit fortement sa consommation de glucides, le foie se met à produire des corps cétoniques.

Les cellules saines de l’organisme sont capables de produire de l’énergie soit à partir du glucose que nous consommons, soit à partir des corps cétoniques issus des lipides en cas de manque de glucose. Les cellules cancéreuses rénales seraient incapables d’utiliser les corps cétoniques pour produire de l’énergie et seraient donc entièrement dépendantes du glucose. En privant l’organisme de glucose, les cellules cancéreuses seraient privées de leur principale source énergétique, elles ne pourraient ainsi plus proliférer, tandis que les cellules saines continueraient à produire de l’énergie.

Le projet de recherche CETOREIN consiste à explorer l’effet du régime cétogène sur les tumeurs du rein. Il comprend trois phases. Une phase sur les cellules tumorales rénales in vitro qui nous a permis d’obtenir des premières données scientifiques sur la réponse des cellules tumorales au régime cétogène (croissance et migration tumorale, capacité d’adaptation métabolique). Une phase sur l’animal qui nous a permis de tester l’effet du régime cétogène sur la croissance tumorale avec ou sans traitement du cancer et d’explorer les modifications biologiques au sein des tumeurs. Une dernière phase, en cours, qui évalue dans le cadre d’une étude clinique pilote la tolérance du régime cétogène associé au traitement de première ligne du cancer du rein métastatique.

Investigateur Coordonnateur : Pr. Pierre BIGOT
Spécialité : Urologie

Publié le 16 février 2022 Mis à jour le 23 février 2022