Etude VACCIPREM

Vous êtes ici : accueil recherche et innovation santé Nos recherches Focus sur des projets de recherche

Les enfants nés prématurément avant 37 semaines d’aménorrhée ont un risque plus élevé de de développer des formes graves de pathologies (la coqueluche, les infections invasives à pneumocoque, les infections invasives à Haemophilius influenzae de type b) pouvant être prévenues par la vaccination. Ces enfants nécessitent un calendrier vaccinal renforcé, spécifique mais celui-ci ne semble pas toujours suivi.

L’objectif de l’étude est d’évaluer chez les enfants prématurés sortant du CHU d’Angers, le taux de vaccination conforme aux recommandations des experts en vaccinologie pédiatrique au cours des 4 premiers mois de vie et les motifs associés au non suivi du calendrier vaccinal.

Aux 6 mois de l’enfant, les parents sont contactés par téléphone et un questionnaire standardisé leur est proposé.

Actuellement, 362 enfants prématurés ont été inclus dans cette étude menée depuis avril 2019 pour un effectif maximal attendu de 385 enfants inclus.  

La connaissance de la couverture vaccinale réelle des enfants prématurés ainsi que des raisons expliquant un éventuel retard vaccinal pourront permettre une meilleure prévention de la non observance du schéma vaccinal recommandé, ainsi qu’une meilleure formation des médecins aux spécificités de l’enfant né prématurément. 

Investigateur Coordonnateur : Dr Cécile CIPIERRE
Spécialité : Pédiatrie

Publié le 3 mars 2022 Mis à jour le 7 mars 2022