Bilan 2019 - perspectives 2020 du CHU d'Angers

Vous êtes ici : accueil le chu angers à la Une communiqués de presse

Le CHU et l'ICO se sont doté conjointement d'un nouvel équipement en 2019: le TEP Scan Vereos.
Le CHU et l'ICO se sont doté conjointement d'un nouvel équipement en 2019: le TEP Scan Vereos.
Date(s)

du 15 janvier 2020 au 15 janvier 2021

Mardi 15 janvier, Cécile Jaglin-Grimonprez, Directrice Générale du CHU d’Angers est revenue en conférence de presse sur l’année écoulée et a présenté les perspectives à venir. Si 2019 a été marquée par le retour à l’équilibre financier, 2020 s’annonce une année ambitieuse en termes de projets de soins et de prise en charge des patients avec, en point d’orgue, le lancement d’un projet de très grande ampleur : le nouveau Pôle Technique Urgences.

Dans le prolongement des plans de modernisation et de retour à l’équilibre initiés en 2018, l’année 2019 marque le retour à l’équilibre budgétaire. Et cela près d’un an avant les échéances prévues par l’Agence Régionale de Santé (ARS). Les mesures prises pour y parvenir n’ont cependant pas empêché d’importants projets de voir le jour. 

2019 : le CHU conforte son attractivité

L’engagement fort de la communauté hospitalière angevine, tant en matière de soins que d’enseignement ou de recherche, a permis au CHU de confirmer son attractivité auprès des professionnels, mais aussi des usagers.

En 2019, ce sont près d’une trentaine de médecins, chirurgiens, biologistes qui sont venus enrichir ou conforter l’offre de soins, d’expertise et de recours du CHU. De même, l’activité médicale a connu une augmentation sensible avec plus de 195 000 patients en 2019. Une activité foisonnante qui concilie grands programmes au service du plus grand nombre et pratiques hyperciblées couvrant des besoins plus spécifiques sur des périmètres régionaux et extrarégionaux.

Certaines de ces pratiques, présentes dans très peu d’établissements français, sont d’ailleurs déjà en passe de devenir des activités régulières au CHU d’Angers : la chirurgie éveillée chez l’enfant, la chirurgie de l’épilepsie de l’enfant ou encore la prise en charge des craniosténoses chez les bébés.
D’autres accompagnements et d’autres expertises ont également été à l’honneur en 2019, comme le suivi des NASH (ou maladie du soda) ou encore l’amélioration sensible du dépistage du cancer grâce à l’acquisition, avec l’institut de cancérologie de l’Ouest (ICO) d’un TEP Scan, cofinancé par la Ligue contre le cancer de Maine-et-Loire.

2020 : à l’aube de nouvelles restructurations

Pour Cécile Jaglin-Grimonprez, ce retour à l’équilibre « permet au CHU de repartir sur des projets, avec de nouveau, une liberté de réflexion pour cibler ce qu’on veut faire. » De grands changements sont déjà à l’œuvre...

En fusionnant au 1er janvier avec l’Hôpital Saint-Nicolas, le CHU d’Angers est aujourd’hui doté d’une filière gériatrique forte, allant des prises en charge d’excellence à l’accompagnement résidentiel des personnes âgées. Dès 2020, débuteront les opérations d’un futur bâtiment qui regroupera, d’ici 2023, les services de gériatrie et de soins de suite et de réadaptation (SSR) jusqu’alors localisées à Saint-Barthélemy-d’Anjou.

Mais ce qui modifiera le plus visiblement l’architecture et l’organisation du CHU, c’est incontestablement le futur Plateau Technique Urgences. Un projet de restructuration de grande ampleur qui vise à regrouper, sur plus de 4000 m², tous les services de soins critiques et d’urgences adultes du CHU.

Enfin, le réaménagement du bâtiment Robert Debré se poursuivra en 2020 avec la réorganisation du secteur pédiatrique et l’arrivée, notamment, des secteurs d’ophtalmologie, ORL, chirurgie plastique et stomatologie.

Retrouvez toutes les informations concernant le bilan 2019 et les perspectives 2020 en téléchargeant le dossier de presse, ainsi que le descriptif détaillé des projets réalisés, en cours et futurs dans le dossier Annexes.


Publié le 14 janvier 2020