Évaluation des performances de la ventilation invasive au cours de la réanimation spécialisée de l’arrêt cardiorespiratoire (étude CPV)

Vous êtes ici : accueil Recherche et innovation santé Nos recherches Portail de transparence

L’arrêt cardiaque extrahospitalier est un véritable enjeu de santé publique, dont l’incidence annuelle en Europe est de 67 à 170 pour 110.000 habitants, mais dont la survie reste extrêmement faible, de l’ordre de 4,6 à 8%.

Une mise en place rapide de la chaîne de survie puis d’une réanimation spécialisée est donc indispensable. Au cours de cette Réanimation Cardio-Pulmonaire (RCP), les sauveteurs doivent réaliser des compressions thoraciques optimales, c’est à dire à la profondeur de 5 cm sans dépasser 6 cm et à la fréquence de 100 à 120/min avec le minimum de temps d’interruptions. Concernant la ventilation spécialisée par respirateur, différentes stratégies ventilatoires sont disponibles pour le clinicien. La ventilation assistée-contrôlée en volume (VAC) est la stratégie ventilatoire la plus souvent utilisée dans le monde. D’autres modes alternatifs régulés en pression existent. Chacune de ces stratégies (mode en volume ou en pression) est utilisée en pratique courante, avec bien souvent une préférence pour telle ou telle technique ventilatoire en fonction du centre et du matériel disponible.

Il nous apparaît donc important d’évaluer de manière précise les performances ventilatoires de ces deux stratégies tout au long de la RCP.

Pour ce faire, nous allons mener une étude observationnelle, multicentrique. Cette étude aura pour but de décrire les schémas ventilatoires, de décrire l’évolution de la ventilation au cours du temps et enfin de décrire les données de sécurité, pour ces deux stratégies au cours de réanimations cardiopulmonaires spécialisées d’arrêts cardiorespiratoires préhospitaliers.

Publié le 20 novembre 2023 Mis à jour le 20 novembre 2023