Jouer pour rééduquer : des enfants souffrant de paralysie cérébrale pris en charge au CHU

Vous êtes ici : accueil le chu angers Espace presse Communiqués de presse communiques-2021

Date(s)

du 5 mai 2021 au 31 décembre 2022

Dans le cadre d'un programme de recherche financé par la Fondation Paralysie Cérébrale, huit enfants de 1 à 4 ans avec paralysie cérébrale bilatérale vivent actuellement une expérience inédite grâce à un stage de rééducation intensive visant à développer leur autonomie par le jeu. Ils sont accompagnés par les hospitaliers du CHU d'Angers et les équipes du Centre de rééducation et de réadaptation fonctionnelle des Capucins à Angers.

La Fondation Paralysie Cérébrale finance à hauteur de 1,5 million d'euros un programme de recherche pan-européen baptisé "CAP’ - Changement induits par la thérapie HABIT-ILE chez les enfants avec paralysie cérébrale en Age Préscolaire.

L'objectif de ce programme est d'évaluer l'effet de deux semaines de thérapie intensive et ludique chez 100 enfants de 1 à 4 ans.

4 sites en Europe

En Europe, quatre sites accueillent ces enfants notamment le CHU d’Angers associé au centre de rééducation et de réadaptation fonctionnelle des Capucins à Angers (Maine-et-Loire).

L’équipe du Professeur Mickaël Dinomais (chef du servie de Médecine Physique et de Réadaptation au CHU- Les Capucins Angers) accueille à Angers, sous l’impulsion de Josselin Démas, kinésithérapeute et doctorant au LARIS (Laboratoire Angevin de Recherche en Ingénierie des Systèmes, Université Angers), deux groupes de huit enfants de 1 à 4 ans avec une paralysie cérébrale bilatérale.

Les enfants participent à un stage encadré par une équipe pluridisciplinaire d'une vingtaine de professionnels : Médecins MPR (médecine physique et réadaptation), kinésithérapeutes, ergothérapeutes, psychomotriciens... Un premier groupe est accueilli du lundi 26 avril au vendredi 7 mai 2021 et un second du 10 au 21 mai 2021.

Améliorer les capacités motrices des membres et du tronc 

L’objectif de cette recherche autour de ces 2 semaines de stage est d’évaluer l’amélioration éventuelle des capacités motrices des bras, des mains mais aussi du tronc et des membres inférieurs pour permettre à ces enfants d'avoir plus l’autonomie dans leur vie quotidienne. Le principe consiste à stimuler intensément l'enfant par des activités ludiques qu'il doit réaliser de façon autonome, afin de favoriser la participation de l'enfant.

Des évaluations au CHU pour analyser les éventuels bénéfices chez l'enfant

Pour analyser les éventuels bénéfices chez l’enfant de cette thérapeutique, un certain nombre d’évaluation sont réalisées avant et après le stage, comme des évaluations cliniques mais aussi en IRM cérébrale (imagerie par résonance magnétique) et en EEG (électroencéphalographie). Ces évaluations ont lieu au CHU d’Angers (service de radiologie et neuropédiatrie).

Pour en savoir + consulter le communiqué de presse dédié.
Publié le 4 mai 2021